Appel à candidature post-doc ANACIM Dakar, Sénégal

Appel à candidature pour le recrutement d’un post-doc à ANACIM (Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie du Sénégal), Dakar, Sénégal.

Préambule :

Un recrutement d’un post-doctorat pour une durée de 20 mois, est proposé à partir de fin septembre 2015 dans la Direction d’Exploitation Météorologique de l’ANACIM, pour servir dans le Département Recherche et Développement.

Mission :

Étude des événements extrêmes hydrométéorologiques et leur représentation dans les modèles régionaux et globaux en Afrique de l’Ouest.

Description du projet et contexte :

L’ANACIM est impliqué dans le projet AMMA 2050 financé par UKAID/NERC dans le cadre du Programme « Future Climate for Africa (FCFA)« . Ce projet vise d’abord à capitaliser les acquis du programme international AMMA (Analyses Multidisciplinaires de la Mousson Africaine) qui a débuté en 2003, afin d’améliorer les connaissances sur les changements futurs de la mousson dans les décennies à venir. Puis voir comment cette information peut être la mieux utilisée pour accompagner le développement de la région, avec un accent particulier sur les événements climatiques extrêmes. Le projet couvre la période 2015-2018.

Description du poste :

Le post-doctorant sera chargé de travailler sur l’analyse et l’évaluation des événements extrêmes météorologiques ainsi que leurs impacts sur divers secteurs hydrologiques en Afrique de l’Ouest. Il s’agira d’abord de répertorier, d’analyser et d’évaluer les événements hydrométéorologiques à fort impact au cours des dernières années. Ensuite, l’étude se focalisera sur la représentation de ces événements extrêmes dans les modèles régionaux et globaux. Enfin, une technique de downscaling sera utilisée pour corriger les sorties brutes du modèle en vue de faire l’étude d’impact.

En particulier ce travail comprend :
– l’étude statistique détaillée des événements météorologiques extrêmes ;
– l’analyse approfondie des situations à très fort impact socio-économiques ;
– la vulnérabilité de la région aux sécheresses et inondations à partir d’un indicateur de précipitation ;
– l’étude d’impact ;
– la prévision des événements hydrométéorologiques à fort impact.

Cette étude sera réalisée à l’échelle régionale à partir des modèles régionaux et globaux. Les analyses seront réalisées pour l’Afrique de l’Ouest. De plus, une étude détaillée à partir des données locales sera effectuée pour la zone d’étude. Les orientations du travail pourront être régulièrement revues pour mieux prendre en compte la question des événements météorologiques extrêmes.

Un soin particulier sera accordé à la divulgation des résultats. Les rapports de synthèses et présentations devront contenir des éléments de compréhension et d’explication des résultats.
Une autre partie sera dédiée à la présentation des incertitudes.

Profil :

Le candidat doit avoir soit un doctorat ou un diplôme d’ingénieur en sciences de l’environnement, atmosphériques ou dynamique des fluides. Une bonne connaissance des données climatiques et leur interprétation, des techniques de downscaling et de la modélisation climatique sera un atout considérable. Il devra être familiarisé avec le langage de programmation FORTRAN, l’environnement Linux, ainsi que les logiciels d’analyse de données et graphiques classiques (NCL, Matlab, R, …). La connaissance des statistiques et une expérience de vulgarisation scientifique seront appréciables.

Contacts :

La demande doit être faite par e-mail en envoyant un CV et une lettre de motivation avec mention des contacts de 2 référents à youssouph.sane@anacim.sn ou youssouph@gmail.com avant le 28 septembre 2015.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*